Perte de poids: Maigrir selon son âge

Publié par Nutrition pro le

Perte de poids: Maigrir selon son âge

À chaque période de la vie, les kilos en trop ont des causes différentes : variations hormonales, alimentation, hygiène de vie... Les solutions pour maigrir doivent donc être adaptées à chaque situation. 

À la sortie de l’adolescence

Après l’adolescence, les kilos superflus au niveau des hanches, des fesses et du tour de taille sont souvent dus à une alimentation un peu décousue : grignotage, plats peu équilibrés, sandwichs, bonbons et sucreries à répétition...

Mais à cette période de la vie, les kilos sont faciles à perdre. Un régime drastique n’est alors nullement conseillé. Il est inutile de se fixer un objectif trop élevé avec des règles strictes. En vous privant trop, vous risquez de fatiguer votre organisme et de reprendre les kilos perdus à la fin du régime.

Optez pour un objectif de trois ou quatre kilos maximum et adressez-vous à un médecin-nutritionniste pour une perte plus importante. Le meilleur moyen pour garder la ligne est surtout d’adopter de bonnes habitudes alimentaires, et cela commence par l’arrêt du grignotage.

Si vous avez un petit creux en cours de journée, privilégiez une petite compote sans sucre ou un yaourt allégé.

D’autre part, il faut absolument veiller à diversifier son alimentation : fruits, légumes, viandes, poissons, laitages..., et boire 1,5 l d’eau par jour, au moins. Par ailleurs, il est inutile de bannir certains aliments comme la viande, car l’organisme a besoin de leurs apports nutritionnels.

À la trentaine

À 30 ans, vous connaissez votre poids idéal et vous savez raisonnablement combien de kilos il vous faut perdre pour vous sentir bien dans votre corps. Les principes d’un régime efficace sont acquis, mais il vous est difficile de les concilier avec une vie active.

Quelques bonnes habitudes peuvent cependant être prises au quotidien pour vous aider à perdre quelques kilos. Tout d’abord, il ne faut jamais sauter un repas. Prendre un vrai petit-déjeuner (si vous en ressentez le besoin) vous permet par exemple d’éviter les grignotages sur le coup des dix heures.

Pour le déjeuner, concoctez à l’avance des menus minceur, notamment pour vos déjeuners pris « sur le pouce ». Ne vous privez pas de féculents (pâtes, pain...) ni de matières grasses, car en quantité raisonnable, ces aliments sont nécessaires : votre santé en dépend.

Enfin, ne faites pas l’économie d’un peu de sport hebdomadaire (fitness, piscine, marche, jogging...).

Avant 50 ans

À 50 ans, le poids d’un individu est plus ou moins stabilisé. Ce qui n’empêche pas d’avoir encore quelques kilos en trop, souvent dus, pour les femmes, à leurs grossesses.

Le premier réflexe est alors de se restreindre en adoptant une alimentation monotone pour éviter les tentations. Toutefois, ce n’est pas la bonne solution. En effet, avoir une alimentation peu variée ne permet pas forcément de mieux maigrir, alors faites-vous plaisir mais avec modération !

Ne négligez pas les féculents, les matières grasses ou les produits laitiers qui sont nécessaires à une bonne alimentation. Essayez également d’avoir une activité sportive régulière (à la maison, par exemple).

Après 50 ans

La prise de poids durant cette période de la vie concerne principalement les femmes, touchées par les changements hormonaux liés à la ménopause. Pour se débarrasser de ces kilos superflus, une activité physique régulière, telle que la marche ou le vélo, est nécessaire.

En parallèle, les apports alimentaires doivent être les suivants : 50 % à 55 % de glucides, 15 % de protéines et 30 % de lipides.

Pour éviter les régimes monotones, adressez-vous à un spécialiste. Il saura adapter votre régime à vos goûts et vous accordera quelques petits plaisirs.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.